Palette #4 – Zoom sur la défense des Grizzlies

Toujours invaincus après une semaine de compétition, les Grizzlies étonnent dans ce début de saison NBA. Auteurs de trois victoires, dont deux face à des cadors de la ligue, les hommes de Fizdale doivent leur parfaite entame à leur défense de fer. C’est le moment idéal pour redonner vie à notre rubrique « Palette Grizz » en s’intéressant de près aux ingrédients qui ont faits s’installer Memphis en haut de la Conférence Ouest : zoom sur la défense des Grizzlies !

Quelques statistiques :
déf
Memphis est l’équipe qui tient ses adversaires avec le plus faible pourcentage de réussite au tir (39,6%), c’est la troisième équipe en termes de points encaissés (94 points en moyenne). Tout ça en ayant affronté les deux meilleures attaques de la saison écoulée.

Le Switch

Commençons par la principale évolution du système défensif mis en place par David Fizdale cette saison : le switch sur tous les écrans.

Déjà appliqué lors de brèves séquences l’an passé, on peut constater après ces trois premiers matches que le switch est désormais devenu systématique : le défenseur ne tente plus de suivre son marquage en individuel à travers l’écran mais se contente de switcher – de changer donc – en gardant l’adversaire venu poser l’écran. Il laisse alors à son coéquipier le soin de prendre le relais sur le porteur de balle. Cette défense beaucoup plus agressive permet de réduire les espaces – notamment pour empêcher les tentatives de 3-pts en sortie d’écran de plus en plus prisées dans la ligue – mais nécessite une communication parfaite. Jetons-y un œil de plus prêt à travers quelques séquences :

Switch 1
1) Sur cette séquence, on distingue clairement deux switchs consécutifs d’abord entre Chalmers et Brooks puis entre Brooks et Ennis. Ariza ne peut pas trouver de position de shoots, il transmet alors à Gordon qui est immédiatement cadré loin derrière l’arc par Chalmers. Les Grizzlies forcent la perte de balle et s’offrent deux points faciles en contre avec Ennis.

Switch 2
2) Séquence plus simple avec un seul switch en tête de raquette : Harrison quitte Harden pour Anderson et c’est Martin qui bascule sur le barbu. Ce dernier semble débordé par la gauche – côté fétiche du meneur des Rockets – mais parvient à revenir pour contester le shoot. Grâce notamment à la superbe aide défensive de Gasol qui a glissé latéralement pour gêner l’accès au cercle.

Switch 3
3) Switch entre Harrison et Martin côté gauche du parquet : Harden est maintenu à distance, Harrison stoppe la progression d’Anderson qui tente une passe difficile et presque interceptée par Conley. Gordon n’a pas d’autre choix que de pénétrer : il est suivi de près par Conley et l’aide de Gasol le contrait à un floater compliqué.

-multi switch gsw
4) Les Grizzlies communiquent ici parfaitement et ne laissent aucune brèche grâce à une succession de switchs bien réalisés. Les Warriors ne trouvent pas de shooteurs et sont contraints de forcer une passe à l’intérieur. Le rôle d’Ennis est remarquable, il ne commet pas la moindre erreur de déplacement.

--switch steal ennis
5) Changer sur les écrans permet également de forcer des pertes de balle. Ici, cela permet à James Ennis de surprendre Curry en ne suivant pas Durant mais en surgissant pour couper la ligne de passe. Avec réussite, il parvient même à provoquer le turnover et à obtenir la possession.

--OK mais long
6) Dernière séquence : un double switch sur le même joueur. Klay Thompson part du corner gauche en haut de l’écran gardé par Evans ; après un écran il est pris en charge par Conley puis par Parsons après un autre écran. Le Splash Brother ne trouve pas son shoot préférentiel et est contraint de dribbler, Parsons est solide sur ses jambes et défend parfaitement bien pour contraindre un 3-points en fin de possession 2 mètres derrière l’arc.

Ce type de défense n’était pas possible la saison dernière avec un Zach Randolph incapable de défendre sur les petits et mis en danger sur chaque situation de pick-and-roll, avec un Tony Allen beaucoup plus basé sur la défense en 1 contre 1 ou avec un Troy Daniels trop petit et pas assez bon défenseur.La transition vers une défense à base de switchs systématiques est désormais permise par la polyvalence des profils présents aux postes 2-3-4. Ennis, Brooks, Evans, Parsons, Martin (mais aussi Green lorsqu’il reviendra de blessure) ont cette particularité de pouvoir défendre sur de multiples positions sans se retrouver en déficit de taille ou en déficit physique. Pouvoir switcher sans jamais offrir de match-up favorable à l’adversaire est un énorme avantage pour la défense de Coach Fizdale.

Marc Gasol en chef d’orchestre

L’espagnol est revenu de l’EuroBasket affûté comme jamais. Un peu en deçà sur le plan défensif l’an passé, Gasol a fait forte impression lors de ces trois premières rencontres et s’érige de nouveau comme le véritable chef d’orchestre de la défense. Il n’a pas les qualités athlétiques dissuasives d’un Gobert, Jordan ou autre Whiteside mais il compense par une intelligence de jeu sans faille et un placement efficace. On l’a vu venir en aide de manière efficiente sur les quelques séquences précédentes, jetons maintenant un œil à ses réactions face au pick-and-roll.

Lecture Gasol PR
1) Ennis ne tombe pas dans le piège d’Harden qui cherche la faute, Gasol tient Capella à distance et referme l’espace au bon moment pour dévier la lob-pass et empêcher le alley-oop.

--Gasol PR Curry (long)
2) Gasol visualise l’action sur la remontée de balle, communique avec les mains puis vient cadrer l’entrée dans la raquette de Curry après l’écran de Pachulia. Il ralentit la progression du double MVP laissant le temps à Conley de venir fermer Zaza puis sort dessus en forçant un floater qui rebondit sur le cercle.

Gasol Aide
3) Ici ce n’est pas un pick-and-roll mais une nouvelle aide défensive parfaite pour boucher l’accès au cercle de KD.

Le Grit and Grind toujours présent

Mike Conley l’a expliqué avant le coup d’envoi de cette saison : le Grit and Grind c’est un état d’esprit, pas un style de jeu. Et c’est un état d’esprit qui compte bien perdurer même en l’absence de ses deux pères fondateurs partis cet été. Les Grizzlies conservent leur côté col-bleu et gardent leur férocité en défense, l’âme est toujours là. Et elle est notamment incarnée par Mario Chalmers qui est bien remis de sa blessure et se jette sur chaque ballon.

Hustle Chalmers 1
1) Action basique mais qui met en avant le « hustle » de Rio Chalmers : bonne anticipation pour dévier la passe, l’intercepter et offrir deux points en transition.

Hustle Chalmers 2
2) Brooks mord à la feinte mais se replace rapidement, Gasol vient en aide et amène de la confusion, Chalmers se jette comme un mort de faim sur la gonfle : interception puis nouvelle possibilité d’attaque rapide.

La surprise Dillon Brooks

Véritable bonne surprise de ce début de saison, Dillon Brooks s’est installé dans la rotation et joue même de nombreuses minutes. Après une Summer League prometteuse et un camp d’entrainement qui lui a permis de gagner la confiance de Fizz, le rookie montre de très bonnes choses et notamment sur le plan défensif là où on ne l’attendait pas forcément. Son état d’esprit colle parfaitement à l’ADN de la franchise et malgré sa jeunesse, Fizdale n’a pas hésité à l’assigner à certaines superstars : il a ainsi su mettre en échec Kevin Durant puis James Harden.

steal Brooks 2
1) Les mains actives de Brooks perturbent la montée de balle, il réussit à dévier la passe juste suffisamment pour permettre à Tyreke de récupérer la possession et d’amorcer la contre-attaque.

Brooks 1 D Harden
2) À peine entré en jeu, Brooks se retrouve en 1 contre 1 face à Harden. Sans aide, il résiste aux dribbles du barbu, ne mord pas aux feintes et conteste idéalement le fadeaway qui ne rentre pas.

Une réflexion au sujet de « Palette #4 – Zoom sur la défense des Grizzlies »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s