[Portrait] #1 – Ses débuts en France

Cette année, Grizzlies FR innove et vous propose une toute nouvelle rubrique qui reviendra de manière mensuelle. Nous braquons les projecteurs sur DJ Stephens qui vient de s’engager avec Le Mans en Pro A pour un contrat d’un an. Le spectaculaire ailier dont Memphis détient toujours les droits via sa franchise de G-League affiliée les Memphis Hustle va donc passer l’année en France et c’est l’occasion pour nous d’apprendre à mieux le connaître. Photos, vidéos, questions, interviews, nous essayerons de proposer un contenu original et exclusif. Place aujourd’hui au tout premier épisode dédié à ses débuts en France !

Alors qui est DJ Stephens ? Ce nom ne vous parle peut-être pas car il n’a pas encore eu l’occasion de s’exprimer en NBA mais vous avez forcément du tomber à un moment ou un autre sur des vidéos de certains de ses exploits. Impressionnant athlète, DJ Stephens fait souvent parler de lui pour ses dunks ravageurs comme en a témoigné son passage à Memphis lors du training camp et de la pré-saison 2016 l’été dernier.

Mais il n’est pas qu’un dunkeur incroyable, il a travaillé de nouvelles qualités lors de ses multiples expériences étrangères et se montre de plus en plus complet particulièrement en étant agressif défensivement et en développant un shoot à 3-points. Toujours détenu par la franchise de G-League, un retour à Memphis l’été prochain n’est pas à exclure mais en attendant place à notre première interview avec lui.

Interview #1 – Ses débuts en France

Grèce, Turquie, Russie, Ukraine… tu as connu pas mal d’expériences en Europe. Une nouvelle vient de débuter pour toi ici en France, est-ce que ça n’est pas trop dur de devoir toujours tout recommencer à zéro ? Découvrir de nouveaux coéquipiers, un nouveau coaching staff, une nouvelle culture…
Oui c’est sûr, c’est parfois difficile de sans cesse devoir s’intégrer dans un nouveau groupe, dans un pays différent et d’apprendre les nouveaux systèmes et de devoir se réadapter chaque année.

Tu as donc posé tes valises en France cet été, comment s’est passé ton installation et que penses-tu du « French way of life » après deux mois passés ici ?
J’ai vraiment apprécié le temps passé en France depuis que je suis descendu de l’avion. C’est un magnifique pays et je me sens vraiment bien ici.

Qu’est-ce que tu fais de ton temps libre en dehors des entraînements ?
En dehors du basket, j’avais l’habitude de passer mon temps avec ma famille ou de traîner avec mes amis. Mais ici c’est différent, je suis seul la majorité du temps du coup je regarde beaucoup la télé ou des séries.

Qu’est-ce qui te manques le plus de Memphis et des États-Unis ?
Ce qui me manque le plus des USA c’est tout simplement être entouré de ma famille, mes enfants et mes potes. C’est compliqué d’être éloigné d’eux pendant la quasi-totalité de l’année.

Tu as donc signé un contrat d’un an avec Le Mans. Est-ce que tu t’es fixé des objectifs à la fois sur le plan individuel et collectif ?
Le but c’est tout simplement de progresser au fil de la saison et de bien jouer pour pouvoir aider au mieux l’équipe à aller chercher le titre. Sinon, le seul objectif que je me suis fixé à ce moment de la saison c’est de shooter à plus de 40% à 3-points. Et évidement en tant qu’équipe on veut gagner et être performant aussi bien en coupes qu’en championnat.

La préparation a été bonne, la pré-saison intéressante et vous démarrez le championnat par deux victoires. Comment tu évalues ce début de saison ?
C’est un très bon début de saison mais il faut encore progresser et surtout rester concentrés, c’est comme ça qu’on ira chercher d’autres victoires. La saison est longue. Mais je sens que si on continue sur cette voie et qu’on progresse au fil de la saison, on sera au niveau que l’on souhaite quand ce sera l’heure des Playoffs.

Revenons sur cette première victoire impressionnante à la maison (+40 contre Gravelines) le week-end dernier. Tu finis meilleur marqueur du match pour tes débuts en Pro A en sortie de banc…
C’était intéressant parce que j’ai très mal débuté la rencontre, j’avais le sentiment d’avoir un temps de retard sur chaque action. Le coach m’a sorti, je me suis reconcentré mentalement et quand il m’a remis sur le parquet les choses ont commencé à tourner en ma faveur. Je n’essaie pas d’en faire trop quand je suis sur le terrain, je me contente de jouer dur en défense et d’être agressif en attaque. Et je n’ai pas de souci avec le fait de sortir du banc, je fais ce que j’ai à faire pour aider l’équipe à gagner.

Dernière question, l’été a été complètement fou en NBA. Quel est le move qui t’as le plus impressionné et pourquoi ?
Impressionné je ne sais pas, parce que tout ça paraît bon sur le papier mais parfois la mayonnaise ne prend pas comme tu le voudrais et ça ne marche pas. Mais je pense que le plus intéressant dans cet intersaison NBA c’est l’arrivée de Paul George et Carmelo Anthony à OKC, et la signature de Dwyane Wade chez les Cavs.

Crédit photos Dominique Breugnot (msb.fr)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s